BIOS et Firmware, à maintenir à jour

Si certains considèrent toujours que cette mise à jour des BIOS et Firmware, la fameuse opération de flash, reste une démarche risquée, nous ne sommes pas tout à fait de cet avis.

Il y a un risque dans chaque opération informatique. Notre constat étant qu’une opération de mise à jour, quelque que soit le constructeur, est finalement bien maîtrisée aujourd’hui. Le risque demeure ultra faible si votre dossier est bien ficelé.

Dans nos différentes missions (Active Directory, Hyper-V, Exchange, vmware, SAN et cætera), nous avons été confronté à des problématiques de performance et stabilité. Les différentes analyses ont mené à une conclusion qui est la suivante : les composants matériels doivent être à jour. De plus, lors de ces opérations de mise à jour, BIOS et Firmware de différents composants de différents marques, nous n’avons constaté que de l’amélioration.

Nous sommes cependant convaincus que ce type de mise à jour s’étudie, se planifie, doit faire l’objet d’une veille (à l’instar d’un politique de mise à jour, i.e. campagne de patchs) et demeure une vraie source de gain de performance et stabilité.

Mettre à jour son BIOS et son Firmware permet de rendre son système, et son infrastructure par extension, plus stable et plus performant.

Rappelez-vous :

  • le BIOS (« Basic Input/Output System » est un composant essentiel de l’ordinateur, permettant le contrôle des éléments matériels. Vous avez besoin que ce contrôle soit, de façon permanente au top,
  • le Firmware est un micro logiciel ou micro code intégré dans le matériel. Il doit être également au top.

Enfin, eu égard à notre retour d’expérience, il est dommageable que les cartes d’accès à distance (iDRAC, iLO, IMM et cætera) ne soient pas toujours bien exploitées. Elles sont plus qu’utiles pour bien gérer le matériel, quelle que soit la taille de votre infrastructure.

BIOS et Firmware sont à maintenir à jour.